missiontimotheemissiontimothee
banniere
webradio-kidswebradio-kids
banniere

ACCIMG

Job, Dieu se révèle à son cœur et le rétablit

Clique sur le bouton pour écouter le texte

Tourmenté par la douleur, accusé par ses amis, Job en arrive à douter de Dieu. Il se sent souvent abandonné. Mais au sein des plus grandes difficultés, ce qui lui reste de foi le soutient.

Il affirme soudain qu’il y a dans le ciel quelqu’un qui connaît sa vie : « Mon témoin est dans le ciel, c’est Dieu que j’implore avec larmes ! » (16:19).

Un jeune homme se lève, et parle à Job. Il se nomme Élihu. Il a entendu les plaintes de Job, ses cris et les conseils de ses amis.

Élihu est jeune, il respecte profondément la personne de Job. Il parle à Job avec beaucoup d’humilité, mais aussi avec de la crainte de Dieu.

Job l’écoute avec attention. Ce que ce jeune homme dit va jusqu’au cœur de Job. C’est un homme véritablement envoyé par Dieu qui parle désormais : « Je suis comme toi, j’ai été formé de la boue, mais j’ai entendu de mes oreilles que tu as dit : Je suis pur, je suis sans péché, il n’y a pas en moi d’iniquités… En cela tu n’as pas raison ! … ».

La Parole de Dieu prononcée par Élihu est vraie ; elle ferme la bouche de Job qui ne se défend plus. Les Paroles de Dieu sont véritables, elles n’accusent pas, elles touchent le cœur. Job se soumet et écoute. Il se dispose  à écouter plutôt qu’à se justifier.

Dieu parle alors de la création. Ses paroles laissent Job émerveillé devant la grandeur et la sagesse de Dieu ! (Lis le chapitre 39) Job est sans réponse devant les questions de Dieu :

  • Où étais-tu quand je fondais la terre ? (38:6)
  • Connais-tu les lois du ciel ? (38:33)
  • Qui a mis la sagesse dans le secret des cœurs ? (38:36)
  • Est-ce toi qui donnes la puissance au cheval ? (39:19)
  • Est-ce par ton intelligence que l’épervier prend son vol ? (39:26)

Enfin Dieu lui dit : « Je t’interrogerai et tu m’instruiras, me condamneras-tu pour te justifier ? » (40:8).

Job comprend qu’il n’est pas comme Dieu, qu’il n’a ni sagesse ni intelligence et que ses jugements sont ceux de l’homme pécheur et non ceux de Dieu.

Job répond alors : « Je reconnais que tu peux tout, j’ai parlé sans les comprendre de merveilles qui me dépassent, mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon œil t’a vu, c’est pourquoi, je me repens sur la poussière et la cendre » (42:6).

 

Dieu s’adresse aussi aux amis de Job et leur dit : « Ma colère s’est enflammée contre vous parce que vous n’avez pas parlé à Job avec vérité et droiture. Mon serviteur Job priera pour vous et je ne vous traiterai pas selon votre folie. » (42:7 et 8).

Puis Dieu rétablit Job, lui rend la santé et lui accorde le double de tout ce qu’il avait possédé au commencement.