missiontimotheemissiontimothee
banniere
webradio-kidswebradio-kids
banniere

ACCIMG

La Pâque de l'Éternel

Clique sur le bouton pour écouter le texte

Moïse et Aaron avaient été envoyés par Dieu vers Pharaon pour lui dire de laisser aller le peuple d’Israël. Pharaon n’a pas écouté. Neuf plaies (jugements) se succèdent alors frappant l’Égypte. Malgré cela, Pharaon refuse d’écouter et les hébreux restent dans un dur esclavage…

Dieu donne alors des instructions en vue de la dixième et dernière plaie qui s’abattra sur l'Égypte : « L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte : Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; …le dixième jour de ce mois on prendra un agneau pour chaque famille… Ce sera un agneau sans défaut, mâle. Vous le garderez jusqu’au 14ème jour et toute l’assemblée d’Israël l’immolera (sacrifier) entre les deux soirs. On prendra de son sang et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera… cette même nuit on en mangera la chair rôtie au feu… » (Lis tout le texte dans Exode 12 versets 1 à 14).

 

Ce « repas pris à la hâte », c’est la Pâque de l’Éternel

Cette nuit là, Dieu passera à travers l’Égypte pour faire mourir tous les premiers-nés des hommes et des bêtes, Il verra le sang sur les portes des maisons des hébreux et Il passera outre. C’est ainsi que le jugement aura épargné ceux qui ont cru et qui ont obéi à ce que Dieu avait ordonné.

Dans toutes les familles des Égyptiens la mort a touché les premiers-nés, depuis le fils de Pharaon jusqu’aux premiers-nés des captifs dans leur prison… Quelle nuit d’angoisse, il n’y avait pas une maison où il n’y ait un mort…

Après cette dernière plaie Pharaon chasse les enfants d’Israël hors d’Égypte ; le peuple libéré quittera l’oppression et servira son Dieu ! Dieu a demandé au peuple d’Israël de conserver le souvenir de ce jour et de célébrer cette fête de la Pâque chaque année, de générations en générations. Les Israélites la fêtent encore aujourd’hui.

 

Qu’est ce que cela signifie pour nous ?

Ce récit annonce ce que Jésus accomplira pour les hommes et nous montre l’efficacité du sacrifice. Tout comme le sang de l’agneau immolé par les Israélites avant leur sortie d’Égypte, le sang de Jésus a coulé sur la croix. Jésus, le Fils de Dieu, a donné sa vie pour nous. Il est « l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29). Il s’est sacrifié pour que nous ne soyons pas condamnés ; « afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle ».

Si comme les hébreux de ce récit, nous croyons que Jésus est mort à notre place, nous savons alors que la mort ne nous atteindra pas.