missiontimotheemissiontimothee
banniere
webradio-kidswebradio-kids
banniere

ACCIMG

Le songe du roi Nebucadnetsar

Clique sur le bouton pour écouter le texte

Troublé par un songe qu’il a oublié, le roi fait venir les sages, les devins, les magiciens et les contraint à lui raconter son rêve et de le lui expliquer…

Les sages de Babylone avouent leur incapacité, déclarant qu’une telle connaissance ne se trouve que chez les dieux dont la demeure n’est pas parmi les hommes. Finalement le roi furieux donne l’ordre de mettre à mort les sages de Babylone parmi lesquels se trouvent Daniel et ses trois amis. Avec sagesse et prudence Daniel obtient du roi un délai pour donner au roi le songe et son explication…

 

Nous t’encourageons à lire dans ta Bible ce récit tout entier dans Daniel, chapitre 2.

 

Daniel et ses compagnons ont prié ensemble pour demander à Dieu de leur faire connaître ce mystère (chose cachée, mais que Dieu seul peut révéler) et Dieu a répondu à leur prière. Le mystère fut révélé à Daniel pendant la nuit.

Conduit auprès du roi, Daniel prend la parole disant qu’il y a un Dieu dans les cieux qui connaît tout et qui révèle ce qu’il n’est pas possible aux hommes de découvrir. Et il raconte le songe au roi. Daniel décrit alors la statue colossale que Nebucadnetsar avait vue dans son rêve. La tête en or de la statue représentait l’empire babylonien. Les autres parties de la statue symbolisaient des empires à venir.

Une pierre frappera l’ensemble des empires et les réduira en poussière… cette pierre sera un royaume qui ne sera jamais détruit et qui ne pourra plus jamais être dominé par aucun royaume de ce monde…

Le songe par lequel Dieu avait fait connaître à Nebucadnetsar les choses qui arriveront est un songe qui nous annonce à nous aussi le royaume de Christ (la pierre). Celui-ci pulvérisera tous les empires et les royaumes de ce monde et subsistera éternellement.

 

« Jésus a paru comme un simple homme, se rendant obéissant jusqu’à la mort, c’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé afin qu’au nom de Jésus, tout genou fléchisse dans les cieux et sur la terre. » Philippiens 2.